Lycée Technique d'Esch-sur-Alzette

Le LTE dans la presse

Offre de classes de l'Enseignement Secondaire Classique au cycle inférieur

Le 14 juin le LTE a participé à une conférence de presse qui portait entre autre sur l'offre des classes de l'enseignement secondaire classique (6e-4e) au LTE. Voici quelques extraits de reportages publiés à ce sujet:

Luxemburger Wort (lien direct vers la page)

RTL.lu (lien direct vers la page; lien vers la version intégrale du Journal - à partir de 16:08)

Extrait de la page officielle du Ministère de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse:

« Ouvrir un maximum de portes »

Le Lycée technique d'Esch-sur-Alzette (LTE) propose depuis 2014-2015 un encadrement spécifique pour les élèves qui se distinguent dès la fin du 1er trimestre par leurs bons résultats scolaire. Au 3e trimestre, ils peuvent suivre des cours de préparation.

« Ce n'est pas une remise en cause de la procédure d'orientation » insiste le directeur Patrick Straus. « Souvent on constate effectivement que les élèves ont des lacunes dans certaines matières.» Des lacunes qui se seraient sans doute soldées par un échec dans l'enseignement secondaire. « Ici, ils font partie des meilleurs élèves et c'est essentiel en termes de motivation. S'ils peuvent se dire : je suis bon et je peux encore être meilleur, c'est un pas de géant ! » se réjouit le directeur.

Treize élèves, sur vingt éligibles, ont ainsi franchi le pas et une classe de 6e ES a été ouverte en 2015-2016. Une petite dizaine sont prêts à poursuivre en 5e ES.

Cette année, ce sont près de 40 élèves qui pourraient emprunter la passerelle vers une 6e ES. Même si le LTE ne proposait pas systématiquement les deux ordres d'enseignement jusqu'ici, les élèves restent tous sous le même toit, avec leur cercle de connaissance et leurs enseignants. Au LTE, ils continuent de participer au programme d'orientation et aux cours d'informatique, introduits en 5e. Ils peuvent ensuite choisir de réintégrer le régime technique ou poursuivre le cursus secondaire dans un autre lycée. « Le but n'est pas que tout le monde fasse une 1re, mais d'ouvrir un maximum de portes » conclut Patrick Straus.

Dans l'édition du Luxemburger Wort du 15/06:

Wort.jpg

Dans l'édition du Tageblatt du 15/06:

Tageblatt.png